The Belfour prépare un second disque soutenu par la Coopérative de Mai et la Ville de Clermont Ferrand.

En attendant, découvrez les nouvelles chansons sur scène, le 5 Avril au Centre Barbara Fleury Goutte d’or à Paris, le 28 Avril à la Coopérative de Mai à Clermont Fd et le 30 juin aux Abattoirs à Bourgoin Jallieux.

 
 

Telle la danse de mort de Satanico Pandemonium (Salma Hayek) dans Une Nuit en Enfer de Roberto Rodriguez, la musique de The Belfour ondule. Elle impose sa loi et son tempo lourd, entre rock qui tache et mantra tribal.
À quelques encablures aussi des terres cendrées d’incantations d’un David Eugene Edwards (16 Horsepower, Wovenhand).
À ceci près, et on aurait dû commencer par là, même si c’était d’évidence, à ceci près donc, que notre Satanico Pandemonium de circonstance, gorge profonde de démone lascive et létale, le juge de vos tourments, est ici une femme, simplement invoquée par son chaman de guitariste et bricoleur de son.
Un duo de Tueurs-nés qui n’a pas fini de cavaler.

Influences : Radiohead, Yasmine Hamdan, Skip&Die, Pj Harvey, Massive Attack, The Do, Emiliana Torrini, Robert Belfour, Ali Farka Toure…

Suivez leur actu sur : https://www.instagram.com/the_belfour/

 

 

The Belfour sur Facebook

FACEBOOK